KONNY


Konny a laissée le pochoir, pour passer au collage et s'afficher avec de grands formats. L'artiste y met de ses tripes et de son sang, qu'elle pleure. Invariablement. Probablement l'humeur du moment. Quelques mots, et c'est la nouveauté,  arrivent à sortir de ce visage si familier.konny loveonthewall Konny s'investie dans Paris !